Installée comme  agricultrice en  2001, avec un élevage d’ovins complété ensuite en  2007 d’ un élevage de bovins,  l’idée  de faire de l’agrotourisme était pour moi une certitude, accueillir des gens sur mon exploitation, leur parler de  mon métier et leur faire découvrir la Terre de mes ancêtres était une évidence.

 

Mon premier gîte est né, après trois ans de travaux,  en 2001,cette ancienne bergerie s’est transformée en un gite avec une décoration soignée associant le charme de l’ancien et du moderne.

Sur deux niveaux, cette belle maison en pierres a su conserver son cachet avec sa petite cour . La première “Grange de Nathalie” a vu le jour. Ainsi naquit le gite de  Fontainebleau, l’accès au gîte se fait par un chemin bucolique qui serpente au milieu d’une prairie fleurie. Le nom de Fontainebleau lui a été donné parce qu’il y a une fontaine au bout du chemin et qu’en patois ariégeois on dit ” Fontainabouche.”

 

Inconcevable pour moi de laisser une maison les volets clos, aussi j’ai entrepris  des travaux dans la maison de famille qui m’avait été transmise à Siguer. Les pièces étaient existantes, j’ai principalement refait de la décoration, là encore avec respect des lieux qui n’ont été légués. Pourquoi le nom du Carbounet? c’est le sobriquet de mes arrières grands parents.C’est en hommage à eux que j’ai voulu que le gîte s’appelle le “gîte du Carbounet”, car sur la commune de Siguer les MARFAING sont nombreux et il fallait différencier les familles par un surnom.

Au décès de mon papa  en 2000, j’ai hérité de la maison de mes arrières grands parents, se trouvant aussi sur la commune de Siguer au hameau du Sarradeil, là encore un lieu magique chargé d’histoires. En 2016, c’est en  rangeant la maison, j’ai découvert une boite à chaussures avec de nombreuses photos et notamment une où l’on y voit mes arrières grands parents assis sur la première marche du pas de porte de leur maison avec trois de leurs petits enfants dont mon papa qui avait 9 ans. Encore un déclic, je me suis promise d’être assise sur ces mêmes marches avec mes deux petites filles Leanna et Chloé. Les travaux ont duré un an, j’ai ouvert la dernière à ce jour, “Granges de Nathalie” le 30 mai 2018,que j’ai nommé  la Grange de Clotilde, Clotilde était mon arrière grand mère, une femme de caractère avec beaucoup de mérite. Durant les travaux, cela était pour moi très émouvant de toucher et de modifier chaque matériau que mes arrières grands parents avaient construit et façonner de leurs mains avec les moyens de l’époque,cette battisse date de 1830. Le premier étage était leur habitation et le sous sol,l’étable avec quelques vaches.Cet endroit est très ressourçant et possède une vraie âme. On y aime vivre.

L’accueil et le partage avec mes hôtes, dans ces lieux magiques est pour moi une grande richesse. J’aime les voir revenir, même des années plus tard.

 

 

d’autres projets sont à venir……………